37. L’accord du participe passé 1/3

Quand le participe passé est utilisé comme un adjectif, sans auxiliaire : il s'accorde comme un adjectif. Avec l'auxiliaire "être", le participe passé s'accorde avec le sujet du verbe. Avec l'auxiliaire "avoir" le participe passé s'accorde avec le complément direct s'il est placé devant le verbe.


Préciser la bonne orthographe parmi les choix proposés.

1. Les bienfaits reproché__ sont des bienfaits perdu__.

2. Une heure consacré__ à un travail soutenu__ vaut mieux qu’une journée passé__ dans l’oisiveté.

3. Voici le mois de mai : que de corolles épanoui__, que de parfums répandu__ dans l’air, que de mélodies répété__ cent fois dans les buissons habillés de verdure nouvelle.

4. Il faut, dans bien des circonstances, une patience et un courage toujours renouvelé__.

5. Les chansons que j’ai entendu__ hier étaient très belles.

6. J’éprouvais toujours un enivrement, une joie toujours renouvelé__ en feuilletant mon livre d’images.

7. Les arabesques tracé__ à la craie sur le tableau nous faisaient rire et, renversé__ dans son fauteuil, ma tante riait aux larmes.

8. L’hiver, saison engourdi__, est le temps où la nature, comme frappé__ de paralysie, se renferme dans la mélancolie.

9. À force de jouer avec les rochers, la mer les a réduit__ en poudre légère.

10. L’expérience que nous avons acquis__ résulte des erreurs que nous avons commis__.

Nom
Prénom
Adresse courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.